Ils voient des trolls partout !

Publié par Benjamin Rosoor  /   avril 20, 2014  /   Posté Edito  /   Pas de commentaires

C’est à se demander si le mot « Troll » ne va pas être élu mot de l’année par la communauté du web. Il ne se passe plus une semaine sans qu’un article vienne étudier ce phénomène, donner son avis sur la manière de les « traiter », voire de les éradiquer ; nous ne sommes d’ailleurs par les derniers sur Drapeau-Blanc.com. La dernière note qui tourne sur le sujet a été publiée par le blog du Monde, InternetActu : « Faut-il combattre les trolls ? » (pratiquement 4 000 recommandation sur Facebook en 2 jours). Elle est comme très souvent sur ce blog d’une grande qualité et surtout avec de très bonnes informations sur une spécialiste de la propagation de la violence en ligne qui anime le  Dangerous Speech Project.

En général, quand une note comme celle-là est publiée, je reçois immédiatement des messages avec cette question : alors, faut-il les combattre ? Je passe sur le fait que la note d’InternetActu ne répond évidemment pas à la question mais propose un certain nombre de pistes.

Il me semble que nous sommes en train de vivre un phénomène bizarre : le Troll est en passe de devenir un mot à la mode. (comme 2.0, start-up en son temps, etc). Nous voici face à une sorte de « truc sulfureux » qui semble émoustiller une partie des professionnels ou utilisateurs…Un truc d’Internet quoi ! 

Mais dites-moi,  le « Troll » a toujours existé depuis que l’homme s’exprime au sein de communautés. Ce ne sont pas les réseaux sociaux qui ont inventé le phénomène. Qui n’a pas vécu une assemblée générale d’association avec la célèbre question sur le quorum, une réunion publique politique (vrai nid à trolls ça). Ah ! Encore mieux, l’AG des copropriétaires (on n’a pas du troll de compet’ dans ces lieux) et la réunion collective parents-profs, (vous l’entendez la trollette qui trouve que l’école de Jules Ferry est bien loin de nous, avec nos impôts tout ça tout ça ?)

Donc, oui ! Le trollisme sur les communautés en ligne est à prendre au sérieux. Oui ! Cela demande un savoir-faire particulier pour éviter une crise ou limiter les risques. Mais s’il vous plaît ! Cessez de croire que les pervers narcissiques, les brise-noix de tout poil, les professionnels du dénigrement, les bêtes et méchants de tout bord viennent d’apparaître avec les réseaux sociaux. Ils étaient là avant et il paraît qu’ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait !

Print Friendly, PDF & Email

A propos de Benjamin Rosoor

Fondateur de l'Agence Web Report. Expert en e-réputation. Auteur de l'ouvrage : agir sur l'e-réputation de l'entreprise. ed Eyrolles. Spécialiste des médias sociaux. Formateur, conférencier et consultant e-réputation

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*