Tu veilles mais tu n’agis pas ? Première sommation !

Publié par Benjamin Rosoor  /   mai 16, 2014  /   Posté Edito  /   2 Commentaires

Sys32bis — Travail personnel via wikipedia

Je vois passer régulièrement des appels d’offres « e-réputation » qui se limitent en fait à la mise en place d’une veille…Ils ne prévoient pas d’actions : réponse, prise de parole, demande de modération, etc.

Je ne m’explique pas ce besoin de « voir et comprendre » les choses pour ne rien en faire ensuite.

Je lis ces multiples communiqués de start-up qui scannent le web, qui proposent des tableaux de bord, des verbatim, etc. De la bonne techno pour décrypter l’information sans aucun doute.

 

Mais à quoi cela sert si on ne répond pas, ne communique pas, n’attaque ou ne félicite pas les auteurs des différents messages. Quelle utilité si avec cette information on ne produit pas de messages pour rectifier le tir ou pousser un point positif ?

on a 10 retweets, on a un « influent » avec 5000 followers qui a twitté notre marque…George Clooney is inside quoi

Je suis de la génération des hommes qui ont fait leur service militaire. On a appris à veiller, à garder un territoire. Eh bien je peux vous dire que la procédure pour stopper ou accueillir l’intrus ou le visiteur (sommation, salut) on nous la donnait en même temps que celle qui consistait à ouvrir les yeux et les oreilles. En matière de communication efficace, les militaires sont souvent assez bons.

Veiller, savoir, connaître mais ne pas utiliser cette information pour agir ne sert vraiment à rien.

Bon week-end, gardez l’œil ouvert aussi pendant le week-end parce que le net ne s’arrête jamais. (oui je sais vous n’aviez pas prévu de veiller le week-end non plus).

Print Friendly, PDF & Email

A propos de Benjamin Rosoor

Fondateur de l'Agence Web Report. Expert en e-réputation. Auteur de l'ouvrage : agir sur l'e-réputation de l'entreprise. ed Eyrolles. Spécialiste des médias sociaux. Formateur, conférencier et consultant e-réputation

2 Comments

  1. SUZANNE 10 juillet 2014 7 h 39 min Reply

    Bonjour,
    Ne pensez-vous pas qu’une information isolée et hors contexte peut ne servir à rien voire être nuisible si elle est communiquée ? De même une démonstration sans source sûre vaut-elle mieux qu’une mauvaise information. Oui si l’on veut semer le doute et la pagaille…

    • Benjamin Rosoor 10 juillet 2014 22 h 48 min Reply

      Bonsoir Suzanne, je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire ?
      Comme vous l’avez remarqué cette note est publiée dans la catégorie « édito », c’est à dire qu’on y trouve des avis et aussi des opinions qui ont bien évidemment la possibilité de ne pas être « partagés par tout le monde ». Quant à la source de cet édito…C’est moi, et je suis assez sûr de moi ;)

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*